Transfert de feu

O flammes vives en tons d’automne,

vos feuilles qui s’envolent gorgées de soleil

à l’assaut de la grisaille des vieux murs

sont les relais flamboyants de la nature vers les âtres domestiqués.

Photo Cheminezenlair

A présent que votre vie s’achève,

j’entends les crépitements de combustion à froid de vos enveloppes feuillues.

Photo Cheminezenlair

Avant que vos débris ne s’effritent dans les glaces de l’hiver,

la chaleur et le rougeoiement des flambées auront pris le relais.

Photo Cheminezenlair

Au vent mordoré de septembre

Septembre

lampe alluméeC’est l’heure tranquille des lampes

Qui se rallument dans les chambres

L’air sent la pomme mûre et l’ambre.

Sur les vieux villages qui tremblent

Au vent mordoré de septembre

Les hirondelles se rassemblent

Maurice Carême

© Fondation Maurice Carême

Photo Cheminezenlair