Boulevard Haussmann

 

Boulevard Haussmann, Antoine Blanchard (1910-1988)

Balcon 1880, Gustave Caillebotte (1848-1894)

Les cheminées ont disparu

mais leur ombre court encore

le long des murs de la maison voisine

une ombre de suie

leur demeure abolie

ne circule plus que sur une carte postale

si elle eut cette chance

sinon, plus rien.

et l’ombre même des cheminées s’efface

tandis que sourit l’agent immobilier.

Raymond QUENEAU, Courir les rues. Ed Gallimard


Avec le temps va…

Quand le nous se dénoue,

de toit en toit, il fait si froid !

Photo Cheminezenlair

D’aveu en désaveu

Veux-tu m’aimer dis-moi ?

Photo Cheminezenlair

De mois en mois, d’émois en abois,

Déboires et tête de bois !

Et tourne la roue…

Photo Cheminezenlair

De contes enchantés en décomptes financiers

grand déballage,

rêves désenchantés.

Ne plus se voir pour ne pas se décevoir

tout se déboîte !

De tour en détour

en coque de noix

effroi de l’échouage !

Photo Cheminezenlair

De loin en loin, de moins en moins

envie de toi !

De lois en lois, de couac en couac

les amours craquent !

Photo Cheminezenlair